Les filles du Canal / Kelka, Livane & Helen Juren / Mardi 19 janvier - 20h

Kelka, Livane & Hélène Juren sont en concert à la Scène du Canal le mardi 19 janvier à 20h

Livane

Chansons charnelles, bêtes et sérieuses

La bêtise comme une passion. La perte comme un cadeau. La féminité comme une fantaisie. Avec des mots un-corps-porés à une nudité musicale, Livane nous dit que se moquer de soi-même est à prendre au sérieux. 

De rencontres amoureuses en farces coquines, de recettes de cuisine en gueules de bois, de blessures en renaissances voilà ses chansons charnelles pour drôles d’humains de sexe féminin (et masculin aussi). 

Un voyage à la fois onirique, champêtre, naturiste, quotidien, intérieur et farfelu.

 

Helen Juren

Espiègle, piquante, ensorcelante, pleine de joie de vivre et de féminité, Helen Juren d’origine franco-tchèque est au croisement des chemins entre poésie, chant, théâtre et danse. Elle chante l’amour, l’exil, la femme, et les voyages qui vous emmènent loin et tout près, dans un métissage de World Music et de chanson française sur fond de guitare Folk Rock, au rythme des Balkans et des mélodies d’Afrique et d’Orient. Son travail d’artiste est une recherche de dialogue entre les cultures, entre les arts et les musiques d’hier et d’aujourd’hui pour explorer les liens entre les peuples. Récompensés par plusieurs prix littéraires, ses textes sont publiés dans de nombreux recueils et anthologies poétiques. Elle s’est produite en concert à Paris, en Bretagne, en Corrèze et dans les Alpes. Helen Juren est accompagnée par Thierry Le Pollès à la guitare et de François Collombon aux percussions. 

 

Kelka

Née au cœur du désert, Kelka, la chamelle auteure-compositrice-interprète a migré vers la ville. 

Asséchée par le bruit et la pollution, elle se ressource régulièrement sur une dune, dans son oasis intérieure. C’est là qu’elle a monté son répertoire de chansons françaises théâtrales, passé au tamis d'un melting-pot musical allant du jazz manouche au pop rock, de la bossa nova au boléro...

Kelka déboule sur scène en balayant les grains de sables du quotidien. Elle dessine des personnages croisés dans son immeuble de 56 étages : une mère célibataire qui n'en peut plus d'être une wonder woman, une trentenaire en manque, une petite fille qui se lie d'amitié avec une femme sans domicile fixe, un cinquantenaire sous coaching intensif...

Elle est accompagnée par Martial Bort à la guitare et François Collombon aux percussions.

Tarifs: 
10€ / 8€ tarif adhérent CRL10