Arlt + Pascal Bouaziz / Des liens / Dimanche 2 avril - 16h

À l'initiative de Dominique A, dans plusieurs villes, artistes, association et salles de musiques actuelles s'organisent pour accueillir les publics les plus précaires à l'occasion de concerts, d'ateliers, de rencontres : Dominique A à Nantes, La Maison Tellier à Rouen, Romain Humeau à Bordeaux, Pascal Bouaziz à Paris...
Rejoints par de nombreux artistes, d'autres projets "Des liens" sont amenés à se développer dans d'autres villes.  
"Parce que la culture n’est pas un luxe, mais une nécessité, « Des liens » est un collectif d’artistes musiciens, d’acteurs culturels et de dessinateurs qui, dans plusieurs villes françaises, se proposent d’agir localement pour que les salles de spectacle s’ouvrent davantage aux personnes en précarité, et que des rencontres avec des artistes soient initiées. Pour contribuer à rétablir un peu de lien dans une société toujours plus inégalitaire et excluante.
 

ARLT

Eloïse Decazes et Sing Sing forment le noyau dur de Arlt, entité poétique métamorphosable.

Ils ont déjà publié 4 albums, que la critique s'est complue à trouver pour le moins étranges et beaux.

A deux, ils tissent et dé-tissent un répertoire de chansons anormales à partir de lambeaux de vieux blues, de rumeurs d'avant-gardes, d'airs traditionnels fantômes et de comptines piégées. Il y est question de météos paniques, d'amour noir, de la virulence fusillante du jaune et de tout ce que dit la langue quand elle fourche. On y croise des grandes filles cannibales, des processions funèbres amnésiques, des oiseaux cassant, et des enfant fumant de joie. Arlt est une espèce de marelle sans mode d'emploi, faite de  rituels déréglés, de ritournelles sous hypnose, les mélodies sont radieuses, les cadences un peu brutales et la guitare mal accordée. Elle, chante "en regardant les spectres dans les yeux, un marteau à la main", lui comme un ours derviche ébouillanté. C'est aussi délicat que véhément et âpre. L'humour y est noir et rose. 

PASCAL BOUAZIZ

"La source pour l'album, c'est la découverte de la fulgurance et du monde entier contenu dans des Haïkus japonais du début du vingtième siècle, et juste après avoir sorti et mis plusieurs années à écrire “Les Heures”, de se dire que “maintenant ça, cinquante-quatre minutes de texte sans interruption, c'est fait, où est-ce que je vais aller chercher après? “
Eh bien, d'un côté, dans l'improvisation, le n'importe quoi, le flux de conscience sans fi ltre avec Bruit Noir... De l'autre, dans la concision, dans l'instant, dans la recherche de l'épure avec ce projet Haïkus.
L'album est d'ailleurs le frère du livre à paraître chez le mot et le reste, qui s'appelle “Passages” et qui partage avec le disque certains textes (parfois retravaillés), et ce goût récent du comment en dire beaucoup avec très peu. Le plus possible avec le moins possible".

 

D’autres évènements à venir en collaboration avec le RIF (Réseau Ile de France Musiques Actuelles), Petit Bain, et autres acteurs franciliens déjà engagés autour de projets de concerts pour le public des migrants. En partenariat avec Emmaüs Solidarité et Cultures du Cœur.

En partenariat avec le CRL10, et Emmaüs Solidarité, les artistes du collectif Des Liens vont à la rencontre des usagers du Centre d’Hébergement Louvel Tessier dans le 10ème arrondissement. Un rendez vous mensuel de rencontres et d’échanges, d’atelier d’écriture, de showcases s’y déroulera à partir de fin mars. Avant de s'étendre à d'autres lieux d'accueils sociaux et d'autres salles partenaires. Le concert d'Arlt et Pascal Bouaziz s'inscrit dans ce projet.

Tarif: 
PAF : 10 € ou 15 € avec une place « parrainage »